Notre voyage dans les îles du bout du monde

Tahaa

Le motu Tautau, en bordure du lagon de Tahaa

Non loin de la pension ‘Au Phil du Temps’ où nous logions lorsque nous étions à Tahaa, se trouvait une petite avancée de terre, juste avant le virage de LA route…

(suite…)


Arrivée au belvédère de Tahaa

Le 5 août 2010, nous partions en 4×4 à la découverte du belvédère de l’île de Tahaa.

Voici une petite idée de ce à quoi ressemblent l’endroit, avec une balade, à pinces, dans les environs. Attention, ça tangue un peu 😉

(suite…)


Promenade au pays des panneaux pittoresques

Au cours de nos pérégrinations en Polynésie Française, nous avons vu 1000 choses dépaysantes, parmi lesquelles, des panneaux/affichettes/consignes/enseignes qui sortent de l’ordinaire…

(suite…)


L’état du Net

Juste pour pleurer rigoler un peu, voici de quoi se faire une idée de ce à quoi ressemble une connexion au Net, ici à Tahaa.

Pour 3,30 € de l’heure, c’est royal non?


Tahaa, retour sur Terre

Après une première nuit détestable durant laquelle nous n’avons pu dormir que d’un œil à cause du couchage spartiate, de la lumière restée allumée pour tenir éloignés les énormes cafards locaux, du clapotis incessant du ressac à 50 centimètres sous nos fesses et de la déception causée par l’endroit, nous n’avions qu’une seule idée en tête: fuir! Et vite! Quitte même à devoir retourner prématurément à Raiatea si nous ne trouvions pas d’autre hébergement dans nos moyens sur Tahaa.
(suite…)


Tahaa, première nuit: la 4ème dimension!


Retour sur notre première nuit à Tahaa…
(suite…)


Arrivée à Tahaa

Le début de notre séjour sur Tahaa aura été pour le moins pittoresque, pour ne pas dire rock’n’roll voire franchement décevant.

Mais finalement, nous sommes bien installés dans un sympathique petit fare, à un jet de pierre de la mer.

L’accès au Net est problématique et d’une lenteur accablante, ici encore plus qu’ailleurs. Il n’y aura donc pas de photos cette fois-ci, sans compter qu’il est déjà bien tard (21:55 heures) au moment où j’écris ce post.

Mais demain est un autre jour paraît-il, et je m’efforcerai de rattraper le coup avec des images de coucher de soleil, de bungalows sur lagon et tutti quanti.